l’atelier linguistique des collégiens
Vendredi 24 février 2017

bilan 2014/2015 de l’atelier des collégiens

Cette année, l’atelier des collégiens n’a pas pu fonctionner avec la même dynamique qu’en 2013/2014 :

Plusieurs raisons à cela :

Pour le volet apprentissage du français :

  • une nouvelle classe d’accueil pour collégiens allophones a ouvert ses portes au collège Aristide Briand : l’agglomération nantaise compte maintenant 5 Unités Pédagogiques pour Elèves Allophones Arrivants (UPE2A)
  • Un collège, partenaire de Babel44 depuis le début, ne nous a adressé ses élèves en difficulté que mi-janvier (au lieu d’octobre ou novembre comme les autres années)
  • L’atelier linguistique a fermé ses portes le 11 juin cette année à cause de travaux importants de réaménagement des locaux associatifs par la Ville de Nantes.

Pour le volet culture et mobilité dans la ville :

Nous devions emménager dans de nouveaux locaux au début de l’année 2015 selon la direction du développement associatif de la ville de Nantes. Or cela n’a pas été possible : faute de locaux appropriés, nous n’avons pas pu recruter une personne en service civique qui aurait eu pour mission de développer ces aspects essentiels et complémentaires à l’apprentissage du français que sont la découverte culturelle et la découverte de la ville.

Objectifs de l’action réalisée entre le 3 novembre 2014 et le 11 juin 2015 :

  • Proposer un atelier linguistique en FLE pour tous ces jeunes qui n’ont pas accès aux dispositifs existants ou bien pour ceux qui ont besoin de compléments de formation : L’atelier linguistique consiste à utiliser les méthodes de communication active du Français Langue Etrangère (FLE) en partant de situations concrètes vécues au quotidien par les jeunes. L’atelier linguistique a continué cette année de proposer une boîte à outils pour décrypter le corpus d’une épreuve-type de brevet de français, pour apprendre une méthodologie…etc….
  • Proposer un accompagnement individualisé à chaque élève entrant dans le dispositif en concertation avec les établissements scolaires et les familles : Chaque jeune a ainsi pu bénéficier d’un accueil « à la carte », en fonction de ses besoins en terme d’apprentissage de la langue, en fonction de son emploi du temps scolaire et/ ou personnel (activités sportives le mercredi par exemple) : cela se traduit très concrètement par 4 à 6 heures d’atelier linguistique par jeune et par semaine.
  • Notre suivi personnalisé comprend également un axe parental très fort : chaque fois que cela a été nécessaire et que cela a été rendu possible par les équipes éducatives, nous avons proposé des rencontres avec les familles au sein même des collèges : pour évaluer ensemble les progrès du jeune mais aussi pour essayer de faire comprendre à un jeune peu motivé l’importance de l’apprentissage du français écrit et oral pour pouvoir être autonome dans sa scolarité ainsi que dans son quotidien en France.
  • Proposer le « terrain » de l’atelier linguistique à des étudiant(e)s de l’IRFFLE dans le cadre de leur stage obligatoire pour valider leur M1 /M2.

Cette année, nous avons eu la chance d’accueillir sur l’atelier 3 stagiaires en M2 de FLE. Cela nous a notamment permis de développer le jeu en tant que moyen pédagogique pour apprendre une langue.

Les bénéficiaires pour la période novembre 2014/juin 2015 :

  • Des collégiens scolarisés dans les quartiers ouest et est de Nantes.
  • Nombre et sexe  : 18 collégiens : 12 filles et 6 garçons
  • Ages : entre 12 et 16 ans.
  • Organisation : Mode « entrées et sorties permanentes » : un accueil tout au long de l’année avec une répartition selon les besoins et les niveaux dans différents groupes après avoir passé une évaluation diagnostique au départ (une fois le/la jeune repéré(e) par l’équipe éducative de son collège).
  • Horaires : lundi, mardi, jeudi, vendredi : 15h30-17h30 et mercredi : 14h-16h.
  • Collèges partenaires : La Durantière, Le Breil, Gutenberg, Claude Debussy, Gaston Serpette, Victor-Hugo et Le Loquidy.
  • Lieux des activités de l’atelier linguistique : Salles associatives et Dclic Pôle Info à la Palmeraie, 19, rue A. Renoir, 44100 Nantes

Les partenariats de cette année : L’Association Les Deux-Rives, DCLIC, l’Association Les Boîtes Vertes, les 7 collèges mentionnés plus haut, l’IRFFLE, le PRE - Ville de Nantes et SEQUOIA.

En prévision pour 2015/2016 :

  • Investir des locaux neufs au sein de la Palmeraie en cohabitant avec des associations partenaires telles que les Deux-Rives et DCLIC, ce qui devrait faciliter la cohérence de notre partenariat pour les jeunes, leur famille et les établissements scolaires.
  • Recruter dès septembre une personne en Service Civique pour nous permettre de :

Travailler de manière plus approfondie l’axe de la parentalité  :

  • Amener les familles à plus investir le champ de la scolarité de leurs enfants : cette année, par exemple, des bilans en présence des parents ont été réalisés dans des collèges et, à d’autres moments, la formatrice de l’atelier linguistique est allée rendre visite aux familles directement. Ce sera désormais l’une des missions de notre service civique.
  • Développer l’axe de l’ouverture culturelle et de la mobilité :
  • Les jeunes sont demandeurs de sorties et ne connaissent pas bien leur environnement.
  • Les jeunes et les familles n’ont pas d’informations sur l’offre culturelle, les tarifs réduits, etc…
  • Il y a chez certains jeunes une volonté par la suite de devenir les « guides » de leur famille.
  • Le « matériau » linguistique que constitue une sortie est simple d’accès et offre beaucoup de possibilités d’exploitation pédagogique par la suite.
  • Cela est également un excellent moyen d’apprendre l’autonomie : par exemple, arriver à l’heure au rendez-vous situé dans un lieu que l’on aura défini ensemble auparavant.
  • Développer des ateliers d’écriture et de lecture mobiles.
  • Développer un partenariat avec l’Association Benenova : cette association va nous aider notamment à traduire dans diverses langues telles que l’Arabe, le Turc, le Russe, des documents expliquant aux parents qui nous sommes et comment nous travaillons pour peut-être permettre ainsi de mieux faire comprendre les enjeux de la maîtrise de la langue à leur enfant.